Varices

spacer

> Sclérothérapie

Pour traiter les varices moins importantes, le stripping peut également être réalisé, mais plus souvent l’on choisira la sclérothérapie qui présente l’intérêt d’être plus simple à réaliser.

Cette technique ne nécessite pas d’anesthésie et est effectuée au cabinet.
Elle consiste à injecter dans la varice, par l’intermédiaire d’une aiguille fine, une substance sclérosante (forme liquide ou mousse) qui va entraîner une rétraction et un durcissement de la veine malade qui va se boucher (se scléroser).
Un arrêt de travail n’est pas nécessaire et les activités peuvent reprendre immédiatement. Cette technique qui paraît simple, requiert cependant une bonne expérience pour que l’injection soit précise. En effet, il existe un risque, certes très faible, mais grave, d’injection accidentelle dans une artère.
La pratique actuelle de l’échosclérothérapie (guidage échographique) apporte un gain de sécurité en permettant d’être sûr que le produit est injecté de manière correcte dans la veine.

Pour les petites varices qui touchent les veines secondaires, la sclérothérapie peut également être utilisée.
Certains praticiens préfèrent la phlébectomie qui consiste à retirer, sous anesthésie locale, chirurgicalement, des petites portions de veines à travers de minuscules incisions.
La sclérothérapie présente l’intérêt d’être plus légère et de ne pas entraîner de cicatrices. Son principal inconvénient est le risque de reperméabilisation de la veine.

 
Diagnostic Santé - Cancérologie - Cardiologie - Cataracte - Dialyse - Gastro-entérologie - Gynécologie - Hémorroïdes - Maternité - Néphrologie - Nutrition
Ophtalmologie - ORL - Orthopédie - Pneumologie - Soins de suite - Stomatologie - Sommeil - Stress oxydatif - Surdité - Urologie - Varices